Accueil
25 ans...Le Sloughi
NOTRE PREMIERE SLOUGHI
PORTEE DES H
HINZIRA et Portée des L
HALVA et Portée des M
PORTEE DES N
LALIA et PORTEE DES O
OUDJA et PORTEE DES V
TIAMOUNA Portée des C
VAIDA et portée des F
UNE ETOILE FILANTE
LE GALGO ESPAGNOL
ERSAN
JAEN-HINDIANA
Portées des N et des O
EL LEGIONARIO CARBON-DULCE
PORTEE DES U
PORTEE DES U SUITE
LA PORTEE EN E
BARZOIS
BARZOI BIS
LIENS
2013 ....NEWS .......
presentation

Accueil

SLOUGHI
GALGO ESPAGNOL
Colegio "Primo de Rivera"
SEGOVIA
25 ans...Le Sloughi
LIVRE D'OR : Jessie ce fut avec un imense plaisir que je viens de lire tout ton site, trés beau et si plein d'emotions ! On ressent a travers ces pages tout ton amour pour tes lévriers, ayant aussi les trois mêmes races de levriers j'ai retrouvé tellement de similitudes et si joliment décrites. Merci

ajouté par Mariana Raposo -Sloughis Siham Sahara le 21/08/2014 à 04h53
très beau site !! beaucoup d'émotions, a la limite des larmes.. je connais tres peu les races dont vous parlez et vous m'avez donné envie de les connaitre encore plus !! merci :)

ajouté par géraldine le 23/07/2014 à 21h39
merci,Jessie,ton site est tout à ton honneur,aussi bien pour mon frère que pour les chiens,car vous avez une t'elle pation pour les chiens et autre animeaux. et chaque fois que j'ouvre le site ,l'émotion ,remonte du plus profond de moi . tendrement hélène.

ajouté par helene.linard@gmail.com le 31/01/2013 à 13h27
Bravo très beau site, c'est avec beaucoup d'émotion que je l'ai regardé. Moi-même propriétaire d'une Galgo sauvé de l'Espagne et ancienne propriétaire de 2 Barzoï mort tous les 2 malheureusement. Je peux vous dire que très souvent les larmes ont coulé en lisant votre résumé. Merci pour l'amour que vous portez à cette race très noble.

ajouté par isa@aair-th.com le 18/04/2012 à 16h53
i love....!!!!!

ajouté par sisawayra@hotmail.fr le 14/03/2012 à 10h55
Super site Jessie !!! les pages barzoïs sont émouvantes, pour diverses raisons... bises à toi et ta meute !!!

ajouté par Cathy le 14/03/2012 à 10h20
Quel amour transpire de l'histoire de vos sloughis et bravo à Gloria pour ses pastels. Qu'importe ce que les gens peuvent dire, l'important c'est l'amour qu'ils nous portent et que nous leur portons, et qui nous continuons à leur porter même quand ils ont rejoint les étoiles.

ajouté par Anne le 31/01/2012 à 18h25
Merci pour ce témoignage émouvant et authentique. Un panorama passionnant.

ajouté par Laure le 08/01/2012 à 18h58
vos commentaires sur la maltraitance envers les galgos qui serait exagérée par les associations me semblent mal placés. Le refuge de Scooby Medina d'où viennent mes galgos ne désemplit pas et fonctionne en grande partie grâce à des soutiens de l'association à laquelle j'adhère.

ajouté par pacificurtica@orange.fr le 06/01/2012 à 23h03
Superbe site Jessie !! Une grande passionnée, voilà tout est dit !!

ajouté par Mariana (Siham Sahara) le 25/11/2011 à 08h47
Je te savais généreuse... Merci de continuer à me faire vivre ta passion...

ajouté par Marie-Pierre le 24/11/2011 à 20h33
Je vais apprendre ce que j'igonre des galgos hormis leur beauté.

ajouté par sophie mousigama1@hotmail.fr le 24/11/2011 à 20h06
Bravo, enfin un site expliquant tout le parcours Del Sayad El Gazel depuis le début en commençant avec Daïa.

ajouté par Mariam le 18/11/2011 à 03h48

25 ans...Le Sloughi

Photo prise en Jordanie
NOTRE PREMIERE SLOUGHI
25 ANNEES D'ELEVAGE
sloughi-grey !
Douz en Tunisie: lieu emblématique annuel de
rassemblement des sloughis (moussem)
calligraphie réalisée par Jennifer TOUNOUNTI

NOTRE PREMIERE SLOUGHI

DAIA a été notre First Lady! Née en 1988 elle a été notre premier coup de foudre.
Elle nous a aussi permis de rencontrer Madame REY à laquelle je rends hommage et sans laquelle rien n'aurait été possible.
Daïa était d'une grande intelligence. Elle a fait une belle carrière de PVL et son carnet était bien rempli mais nous ne nous sommes jamais inquiétés de savoir à quels titres elle pouvait avoir droit. L'important était qu'elle soit heureuse.
Elle adorait la course
Huit jours après la rencontre avec son partenaire, nous l'avions inscrite à une PVL. Ce jour-la elle se coucha et refusa de partir. Elle savait déjà, bien avant nous, qu'elle attendait des petits!
Elle fut une mère exceptionnelle. Elle sut éduquer ses chiots, leur apprendre à chasser et plus tard, les entraîna à la course. Le jour où les jeunes firent leur parcours complet, elle démarra avec eux, puis s'arrêta, assise, pour regarder avec fierté le résultat de son éducation.

J'ai souvent entendu les marocains ou les tunisiens critiquer notre façon trop douce de traiter nos Sloughis, prétendant qu'ainsi nous dénaturions leur caractère de chasseurs. Je voudrais seulement raconter ce qui est arrivé à une parisienne, propriétaire d'une Sloughi, et qui voulut passer des vacances à la campagne. Jamais la chienne n'avait vu quoi que ce soit d'autre que les trottoirs de la capitale. Le lendemain de leur arrivée ladite chienne attaquait et blessait un mouton. Sa propriétaire eut toutes les peines du monde à la récupérer après un passage dans un autre champ .......La grande qualité du Sloughi est justement de n'être jamais complètement civilisé. Il retourne très facilement à la vie sauvage.

Je suis parfaitement consciente maintenant des défauts que les juges pouvaient reprocher à cette chienne mais je demeure persuadée qu'il vaut mieux faire reproduire un individu moyen qui n'a aucun défaut majeur qu'une championne issue d'un travail uniquement basé sur le phénotype.
Les défauts se corrigent avec le temps .....c'est tout le charme de l'élevage.
Daïa avait des oreilles infectes, il faut bien l'avouer, mais plusieurs générations après, ce défaut a disparu.
C'était une chienne qui avait de l'allure et toutes les qualités d'une Sloughi, que demander de plus.....
NOTRE PREMIERE
SLOUGHI
PORTEE DES H

PORTEE DES H

PORTEE DES H
Nous habitions alors dans un petit appartement au centre de Lyon où cohabitaient déjà une barzoï et un galgo. Il y avait surtout 2 bibliothèques où les livres et les partitions s'entassaient jusqu'au sol.....
Lorsque mon mari arriva avec Bellagio, un grand Sloughi costaud et très macho, j'avoue avoir eu de grandes craintes, d'autant qu'il avait toujours vécu en liberté dans le Sud de la France et que ses propriétaires m'avaient prévenu qu'il était "sale"!
Contrairement à toute attente, Fedchenka l'adopta tout de suite. Ersan et lui se toisèrent avec mèpris suivi d'une feinte indifférence et JAMAIS ce Sloughi ne me fit le moindre dégât. Mon mari l'adorait et Bellagio le lui rendait bien. Bellagio était d'une grande intelligence, très réservé avec les gens, nous sommes persuadés que tombés dans de mauvaises mains, ce Sloughi aurait fait un chien d'attaque redoutable. Si la situation s'était présentée il nous aurait défendus.
Mon mari eut beaucop de mal à le rendre et je ne peux que remercier Madame Rey de nous avoir fait confiance. Nous n'avons jamais oublié ce Sloughi.
Est-il besoin d'ajouter qu'il y eut une vraie histoire d'amour entre Bellagio et Daïa.
Halva et Hinzira restèrent avec nous
En 1992 sont nés Hadjara,
Hadjir, Hadès,
Hinzira et Halva
Halva et Hadès en PVL
Halva et Hinzira en démonstration de PVL:maman Daïa suit, les oreilles au vent.......
HINZIRA et PORTEE DES L
Bébé Hadjara découvre son nouvel ami
Hadjir avec la barzoï "comme
chez moi, pas peur"

HINZIRA et Portée des L

HINZIRA
J'ai récemment lu que les salukis étaient beaucoup plus affectueux que les sloughis. Il s'agissait surement de quelqu'un qui n' avait jamais vécu avec ces derniers.... Hinzira était particulièrement douce et câline. Elle aimait courir mais sans passion particulière. Elle fut une maman extraordinaire.
C'est avec Hinzira que j'eus l'occasion de rencontrer en expo Rosy Bachtïger, éleveuse suisse sous l'affixe "El Djerid" qui est devenue mon amie et mon plus grand soutien en élevage. Notre amour de la race et notre tendresse pour nos sloughis nous a rapprochées.
Une nouvelle histoire d'amour est donc née avec Shamal El Djerid. Après l'union, pour préserver la tranquillité des autres sloughis de la maison, mon mari mit Hinzira dans la voiture. Mais la belle qui n'avait jamais fait de bêtises de sa vie, eut sa première révolte et rongea les ceintures de sécurité...... Moralité: ne jamais contrarier une sloughi amoureuse.....




SHAMAL EL DJERID
PORTEE DES L
En 1995 sont nés L'JADID, LALIA,

LEKHEB, LADJA et LENA
L'JADID Champion d'Italie (et bébé Mahdi) vu par GLORIA
LEKHEB (parti en Suisse)
LADJA
LENA
LALIA resta avec nous
HALVA et Portée des M

HALVA et Portée des M

HALVA et Portée des M
Halva fut une chienne exceptionnelle. Elle intéressait beaucoup les algériens âgés à qui elle plaisait beaucoup. Heureusement, j'ai toujours attaché plus d'importance à ce que les habitants des pays d'origine de la race me disaient qu'à l'opinion des gens du milieu canin. De fait, dès que nous avons commencé à sortir Halva en expo, ce fut le tollé!! Bien sur, nous ne comprenions pas du tout ce qui pouvait motiver une hargne pareille!
Halva avait deux "défauts" majeurs: elle était blanche (mot tabou s'il en est!), et on lui trouvait une allure de saluki. Tout récemment, j'ai appris qu'il y avait des sloughis blancs en Algérie et qu'ils étaient particulièrement appréciés par les chasseurs. Pour le reste, il y a longtemps que je n'écoute plus rien.... Précisèment, Halva avait ce regard méprisant, bien au-dessus de toutes ces élucubrations. Elle avait un charisme incroyable, et savait se faire respecter silencieusement de tous les chiens, quelle que soit la race.
Sa passion aurait été la chasse en Afrique, mais faute de mieux, ce fut en PVL comme en Racing qu'elle put se libérer. Elle fut 3ème en Championnat de PVL car elle préparait une gastro que nous ne soupçonnions pas, et Championne de France en ENC. Elle adorait gagner et défiler devant le public. Bien sur, en expo, une sloughi blanche n'avait aucune chance et cela ne lui a manqué ni à elle ni à nous!
Cependant, je fis une erreur en imaginant qu'une reine pareille pourrait accepter une union, et encore plus la maternité..... Je n'aurais jamais du la faire porter. Ce fut un désastre! Nous pensions qu'elle ne résisterait pas au charme de Shamal el Djerid, le grand amour de Hinzira. Il n'en fut rien et elle s'y opposa comme la féministe acharnée qu'elle était!
Elle s'occupa au minimum de ses 4 petits. Le jour même des 2 mois, elle décida que je n'avais qu'à prendre le relais .... Elle régurgita son repas devant eux et attendit la reprise des courses!
Halva nous quitta dans sa 16ème année. Les sloughis ont hélas un coeur très résistant et il fallut la piqûre libératrice pour en arrêter le battement. Elle était inconsciente dans mes bras et partit sans un soupir. Son âme est restée avec nous.

PORTEE DES M
En 1996 sont nés
MAHDI, MOHINDINE,
MULTAN et MALVA
MOHINDINE
MALVA
MULTAN
MAHDI (parti en Italie)
PORTEE DES N
CH T

PORTEE DES N

PORTEE DES N
Je n'ai fait porter 2 fois que 2 femelles, et encore ne l'ai-je fait qu'après avoir beaucoup hésité...
Hinzira était en pleine forme et vraiment tellement maternelle que, la première portée ayant été très belle, nous avons décidé de lui faire faire une autre nichée selon l'expression de Rosy! Bien entendu, la question ne s'est pas posée: Shamal el Djerid attendait l'amour de sa vie!
Victime comme tant d'humains de la région, du passage d'un certain nuage, notre Hinzi est, avec d'autres compagnons décédés du cancer la même année, celle qui a le plus souffert.....2 heures la nuit sur les routes de campagne pour trouver un vétérinaire qui puisse la délivrer. Plus tard, j'ai ressenti la même terrible impuissance .... L'amour est un beau et terrifiant cadeau.........
En 1997 sont nés NEFTAH, NUBA
NAJRAN, NEDJEF et NAIL
NAJRAN
NEFTAH
NUBA
NEDJEF - Champion d'Espagne et de Gibraltar
NAIL - CH LSP étalon recommandé
est resté avec nous
Avant 2 mois, c'était le chiot qui restait à l'écart dans le parc, avec ce regard d'animal sauvage que j'ai toujours aimé. Nous savions qu'il ne trouverait pas une famille qui le comprenne et le respecte.
Nail était un farouche gardien, très affectueux avec la famille, et n'aurait jamais pu être présenté par des étrangers. Cela ne l'a pas empêché de faire sa carrière d'expos et d'avoir des carnets de PVL et de Racing bien remplis.
Les juges lui reprochaient une ossature lourde, un crâne trop large et le stop, bref il était très loin de pouvoir faire penser à un saluki. Il était très harmonieux et son phénotype était typiquement sloughi, mais il n'était pas à la mode. Peu importe, il ne semble pas que l'homogénéité soit une si bonne qualité en élevage.
L'essentiel était son intelligence. Il adorait les chiots et joua un rôle paternel avec les portées. Il accueillit mon petit-fils avec le regard doux et protecteur qui nous était réservé. Il était le chef de la meute et, à la fin de sa vie, j'ai une fois encore, pu constater le respect que les sloughis témoignent aux leurs quand ils sont malades.
Il n'a survécu que peu de temps au départ de mon mari et je me plais à imaginer que, si un monde différent existe après, ils m'attendent ensemble.
SHAMAL EL DJERID
LALIA et PORTEE DES O

LALIA et PORTEE DES O

LALIA et PORTEE DES O
Lalia fut toujours un grand bébé. Pas plus que Halva, mais pour d'autres raisons, elle n'était destinée à la maternité, et ce fut aussi une erreur de ne l'avoir pas suffisamment "écoutée". Elle était vraiment très jolie, mais on peut dire qu'elle ne devint jamais adulte.
Sa mini-portée fut une catastrophe! Elle ne s'y intéressait pas du tout, ne voulait allaiter que lorsque ses mamelles la gênaient et je devais me coucher avec elle. Après, elle partait et je devais la remplacer pour les soins habituels.
Lalia avait une passion: la nourriture! La chasse l'intéressa un moment mais devant tous les interdits elle abandonna. Elle avait cependant des dispositions: c'est ainsi que malgré un ventre bedonnant, elle sauta la clôture pour attraper une pie au vol, pie qu'elle mangea intégralement, pattes exceptées! Elle mis-bas le lendemain!! Elle aurait également bien continué à sévir dans le poulailler du voisin mais il fallut également lui enlever ce plaisir......Courir après un leurre ne représentait plus grand chose après ces émotions!
Elle participa à de nombreuses expos en France comme en Suisse mais nous n'avons jamais vérifié à quel titre elle pouvait prétendre. Chaque expo, chaque PVL ou ENC était vécue dans une certaine euphorie très loin de l'esprit de compétition.
Notre éternel bébé Lalia mourut dans mes bras comme tous nos chiens.

GIAVOLE DU MONTOUCHET DE
LA HORDE D'OR
OUDJA naquit en 1998 et resta
bien sur chez nous
OUDJA et PORTEE DES V

OUDJA et PORTEE DES V

OUDJA et PORTEE des V
A l'origine je souhaitais prendre Fadjedan Razel e Salam pour notre Oudja mais la malchance voulut que ce chien décède peu avant le moment choisi. Il faut dire que c'était un "mariage arrangé" qui ne plaisait pas à Oudja et qu'un essai précédent n'avait rien donné. La marge est courte et en général tout se trouve décalé d'une année.
Le choix se porta donc sur un fils de Radjedan Razel e Salam, Asban Dau al Gamar, dont la mère, V'Ifricija Nuri al Baida, me plaisait évidemment beaucoup. Quand on dit qu'un Sloughi plaît, ce n'est pas uniquement pour son aspect, mais aussi pour sa génétique, et le choix est loin d'être aisé.
Oudja était le premier manteau noir que je gardais. Elle a à présent 13 ans et va tranquillement sur ses 14 ans. Elle a toujours été fine, douce, rusée, bref tout ce qu'on aime chez les sloughis
aime chez les sloughis.
Elle est née dans notre famille à une période quelque peu difficile et d'ailleurs, la portée des V a été la portée-catastrophes! Sur les 4 chiots, 3 sont revenus à la maison, chose qui ne nous était jamais arrivée. Même en étant très prudents sur le choix des propriétaires, je pense qu'il est arrivé à tout le monde de "se faire avoir"!
Deux sont revenus pour une raison normale, à savoir la santé de la propriétaire , mais le troisième a eu le malheur de grignoter la prise d'un ordinateur, erreur bien sur impardonnable! Dieu sait que je préviens toujours les propriétaires qu'un chiot fait autant de bêtises qu'un enfant... et moins longtemps! Nous l'avions accueilli à bras ouverts, comme l'ami que devrait devenir toute personne qui part avec un de "nos bébés"...
Je pense que nous sommes tombés dans le piège de la discrimination positive... passons....

ASBAN DAU AL GAMAR
CH. INT.
En 2004 sont nés 4 chiots VASIR - CH CS est resté avec nous

....Mais aussi Varani
Pastel de GLORIA
...... et VADIM EL MASSIR
Fraternité Vaïda et Varani
La sieste
de
VARANI
TIAMOUNA Portée des C

TIAMOUNA Portée des C

TIAMOUNA de la HORDE D'OR
Quand Tiamouna (la Moune) arriva chez nous ce fut une vrai rayon de soleil après une période pénible.
Selon l'inévitable standard elle ne dépassa jamais les 65 cms fatidiques mais cette petite chienne est un trésor d'intelligence, d'ardeur et d'affection. Son pedigree m'intéressait mais le résultat est vraiment surprenant! Certains prétendent que le confort, la façon dont nous élevons ici les sloughis en font des animaux civilisés, loin de leurs origines de chasseurs rustiques. Je ne suis absolument pas d'accord! Tiamouna, comme Halva ou Nail, est une Sloughi capable de retourner à l'état sauvage et de vivre comme ses ancêtres. A 6 mois Tiamouna avait déjà à son actif un beau tableau de chasse qui nous a valu bien des ennuis. Elle avait et a toujours une activité incroyable. Au début, notre terrain avait de gros défauts de clôture qu'elle avait vite repérés. J'ai bien du, comme je l'ai fait avec les autres, l'empêcher de partir chasser.
Cela n'a pas empêché les imbéciles des alentours de se venger par la suite.
Tiamouna a été douée d'humour dès le départ! Elle a rapidement compris le côté un peu benet des barzoïs et s'en amusait. Dans l'ensemble, vivre avec les sloughis n'engendre pas la tristesse!
Sa première PVL officielle fut avec un grand Saluki (tous étaient grands à côté d'elle!!).
Inquiète, je me demandais ce qui allait se passer. La "gamine" a trouvé moyen dans son acharnement à attraper le leurre, de passer sous le Saluki qui, décontenancé par cette furie, est revenu vers son propriétaire, abandonnant la course à cette petite folle!
Ce fut une maman parfaite qui en plus nous fit le cadeau d'une bien belle portée.
Il me faudrait écrire un livre sur nos compagnons mais j'espère que les photos feront partager un peu du caractère de ces individus tous passionnants. A partir de la portée des C j'ai enfin pu profiter des APN et le numérique a changé ma vie!
Au vu de ses innombrables résultats en course, et de quelques expos, je réalise que j'aurais du demander le titre de LSP, et maintenant c'est bien trop tard.





FARAON IBN JAMIL EL DJERID - CH SUISSE PVL
7 petits sont nés
EN 2007
CHADEN partie en Suisse, qui a rejoint beaucoup trop tôt les étoiles et que nous n'oublierons jamais
CHEBKALI parti en Slovénie
CHIRINE qui a rejoint son père Faraon
CAMIL EL SABIG - CH TPO
CHADIA - CH TPO
CHAHID parti en Suisse
CHEIKH-MALIK est resté avec nous......
VAIDA et portée des F
nouveau texte
Lot d'Elevage NE SLAG Grezels 2010
Photo F.Graizely

VAIDA et portée des F

Vaïda est à la fois un "pot de colle" et un fort caractère. Il lui est arrivé de disputer à son frère Vasir le statut de chef. Elle peut être une vraie peste! Ce serait un redoutable chasseur comme la plupart des femelles. Elle a un caractère beaucoup plus affirmé que sa maman Oudja et je retrouve certains tics chez sa fille Fahima. C'est aussi un vrai clown!
Son attachement à Varani a toujours été touchant, et cela depuis leur naissance. C'est même pourquoi les deux avaient été placés ensemble. Depuis que nous les avons récupérés,
Vaïda a continué son rôle de protectrice. Varani est en retrait, presque soumis à sa soeur.
Ils ont souvent les mêmes attitudes et son frère copie son comportement.
En dehors du choix que j'avais fait, elle a toujours aimé Cheikh-Malik, peut-être parce qu'il est si différent d'elle.
Discret, raffiné, l'aristo-sloughi! Au début les juges lui reprochaient d'être efféminé et certains ont même mis en doute sa capacité à reproduire! Les préjugés ont la vie dure!
Cheikh-Malik est très attachant, très "chat" de caractère. Hyper sensible, il a beaucoup d'humour. Il craint les hommes et en général tout ce qui est violent.
En course il n'aboie jamais, son excitation se traduit par des tremblements.
Il s'entend bien avec tout le monde et quelquefois, bien qu'il joue souvent avec Vaïda, j'ai l'impression qu'il la regarde comme quelqu'un de mal élevé . Bref, elle se conduit mal mais...... elle a du chien!!
Toujours est-il que c'est un couple qui très complice et je surprends parfois, en dehors des périodes critiques, de petites parades amoureuses comiques...... Mais attention, ne riez jamais, les sloughis sont aussi susceptibles que les félins!


CHEIKH - MALIK LSP
Pastel de GLORIA
5 chiots sont nés en 2010
FAIQ
parti
en Suisse
photo F. Graizely
FADIL
FARAON
EL
SAGHIR

parti en
Suisse
FAIZ

parti en
Suisse
photo F. Graizely
photo F. Graizely
FAHIMA est restée avec nous

photo F. Graizely
Photo Samir el Ghoula
FAHIMA , c'est l'avenir........
Nouveau menu déroulant

UNE ETOILE FILANTE

UNE ETOILE FILANTE ...............
L'anniversaire du départ de mon mari approche et je n'avais guère envie de rouvrir cette page toujours trop douloureuse, mais il s'avère que ne pas raconter les pires moments de notre existence ne fait qu'encourager les rumeurs.
AH la rumeur.... Celle qui tue lentement, distillant son venin à petite dose......
Djelali était un amour de petit Sloughi, plein de vie et d'imagination pour faire toutes les bêtises que font les chiots en forme. Il a grandi sans le moindre problème. Cheikh-Malik et lui sont rapidement devenus inséparables, Malik observant avec perplexité son copain aussi extraverti qu'il est discret et réservé!
Djelali découvrit les joies de la PVL et le stress des débuts en expo.
Né le 10 mai 2008, il est mort le 20 juin 2009. Mon mari déjà bien affaibli, l'a rejoint après sa descente aux enfers le 12 juin 2010........
Voyant Djelali soudain triste et abattu, nous l'avons tout de suite mené le 19 juin chez le vétérinaire et traité contre une éventuelle piroplasmose. On effectua également des prises de sang et une echographie au cas où il aurait absorbé un corps étranger.
Nous sommes repartis avec un Sloughi bizarrement calme.
Je suis restée avec lui toute la nuit. Au début je le sortais sur le terrain puis il s'est mis à cracher du sang... Nous sommes repartis chez le vétérinaire car il faisait apparemment une hémorragie interne. A l'arrivée il était déjà mort....
Un certain temps après j'ai retrouvé tous les mails envoyés alors dans un état second, ayant fait 3 jours d'amnésie.
Le vétérinaire nous ayant demandé l'autorisation de faire une autopsie, il en a déduit qu'il s'agissait d'une parvovirose, ce qui semble fort peu probable, aucun de mes chiens n'ayant été malade avant ou après. Par contre, étant donné l'environnement hostile où nous vivons, ce serait sans doute le 2ème empoisonnement dont nos chiens seraient les victimes. Comment le prouver?
Les vétérinaires sont très réticents à appuyer une éventuelle plainte contre des paysans qui sont également leurs clients.
Voixi donc la triste fin d'un petit Sloughi très aimé comme le sont, l'ont été et le seront tous nos compagnons, qu'ils soient nés chez nous, adoptés, beaux ou laids, jeunes ou vieux.
photo prise le dernier soir, nous ne pouvions imaginer....

LE GALGO ESPAGNOL

LE GALGO ESPAGNOL
Ignacio Zuloaga
Contrairement au Sloughi, le Galgo espagnol est un lévrier national
qui fait partie du patrimoine culturel espagnol.

"Sol y sombra", hidalgo élégant et sec, affectueux et brutal, ainsi est-il, tout en contrastes. Sa réputation a été passablement faussée par l'image qu'en ont donné les innombrables associations dites "rescue". Sous cet anglicisme se cache la volonté de stigmatiser tout un pays, comme si l'Espagne avait le monopole de la barbarie!

Le caractère du Galgo est différent selon qu'il vit seul, avec d'autres races, ou en meute avec d'autres Galgos. Beaucoup plus près du chien que le Sloughi, il y a lieu d'être aussi plus rigoureux dans son éducation. Une fois cette base acquise, on peut tout faire avec lui! La célèbre Honeska de Christiane Provenzano fut Championne Truffière.

Les associations font un tableau très noir des Galgueros. Pourtant , cette chasse au lièvre, débusqué et non lâché exprès, traditionnelle et naturelle, est précisèment ce qui a forgé la morphologie de cet athlète fin et robuste. D'ailleurs le règlement des "Carreras en Campo" est bien plus complet, rigoureux et respectueux des animaux que celui qui régit nos petites PVL.
Suivies et jugées à cheval, leur interdiction signifierait également la fin d'une catégorie de lièvres particulièrement rapides, eux-mêmes créés par la nature en fonction de leur prédateur.
Evidemment, la chasse sans armes ne peut que déplaire à tous les Tartarins, aussi nombreux là-bas qu'ici, sans parler du manque à gagner pour le marché des armes!
Malgré la malheureuse utilisation que l'on a faite du Galgo en le croisant avec des Greyhounds pour en améliorer la résistance, voir même avec des Huskies (la demande m'en avait été personnellement faite!) pour en augmenter la vitesse, le Galgo retrouve peu à peu, contre vents et marées, toute sa noblesse et sa spécificité. Personne ne peut se tromper quant à l'apparence du Galgo par rapport au Greyhound. Il suffit pour cela de regarder les résultats des Monograficas (nationales ou régionales d'élevage en Espagne).

Nous avons toujours été opposés à l'existence de deux lignées différentes, de course et de beauté. Le lévrier a été sculpté par sa fonction qui est la chasse, et c'est précisèment cette fonction qui en fait sa beauté.

Le risque de l'hypertype guette à présent cette race. L'exagération des caractéristiques du phénotype est un nouveau risque.

Partageant depuis des siècles la vie des paysans, trottant dans l'ombre de Rocinante, peint par Zuloaga qui l'associe à la vie sevillane, nous devons aider le Club Nacional à préserver ce représentant de la culture de ce superbe pays où j'ai passé des moments inoubliables, et qui était aussi celui de mon mari.



Albert SANCHEZ 1912

ERSAN

ERSAN
pastel de
Ulrike Ferber
Si Ersan avait été une race française, j'aurais dit que c'était un personnage rabelaisien. Il a vraiment été le plus "chien" de nos lévriers. Gentil, obéissant, accroc aux courses....et à la nourriture. En fait, il a toujours évoqué pour nous beaucoup d'histoires drôles.On se rappelle encore du jour où il a volé une brochette de merguez en train de griller sur un barbecue, lors d'un entraînement dans un parc de loisirs, laissant une famille tétanisée devant la rapidité de "l'attaque"
Quand quelqu'un ne lui plaisait pas, Ersan ne le ratait pas: faisant pipi dans ses chaussures et autres bêtises scatologiques.....
Tous les animaux, nous y compris, avons parfois des gaz.... Si cela arrivait à la barzoï ou à la sloughi, elles manifestaient une indifférence totale style "Ce n'est pas moi, c'est la voisine". Ersan le faisait en nous regardant droit dans les yeux, ajoutant ensuite un soupir de soulagement.
Très inventif, voir créatif, il réussit un jour à faire tomber un plat en pyrex contenant un gratin et juché tout en haut d'un frigo. La bouillie de verre fracassé et de gratin fut aussitôt engloutie....et évacuée sans problème malgré notre grande inquiétude....
Nous passerons discrètement sur un certain rôti de No'l qui disparut sans laisser d'autre trace qu'une feuille de laurier.... un petit miracle...
Né à Malaga, c'était un chiot dont personne ne voulait, un "rescue" comme on dit maintenant. Le "tsunami" des associations n'existait pas encore. Mon beau-père le ramena en France et le donna à mon mari.
Ersan fut confirmé "à titre initial" un beau jour d'été par un juge très célèbre. Ce Monsieur jeta un coup d'oeil distrait vers le chien et lança, renfrogné: "poitrine pas assez descendue, trop long, ce grey est vraiment mauvais...." jusqu'à ce que mon mari ose dire timidement qu'il s'agissait d'un galgo.
De Avril 1992 à Mai 1996, Ersan participa à 35 PVL dont 3 Championnats. C'était la grande époque du Coursing et les Championnats se déroulaient sur 2 jours, le premier étant celui des sélections. Les parcours et terrains n'avaient rien à voir avec ce qu'on nous propose maintenant.
Le 3ème Championnat fut épique: échappé d'une caravane pendant le repas, la veille de la finale, il visita toutes les poubelles du village. Cette année-là il ne fut que 3ème....Il eut 2 accidents: une amputation du fouet de 20 cms, fouet qu'un barzoï avait attrapé pendant un entraînement. Le 2ème fut une attaque de saluki qui le laissa choqué une semaine.
Il ne fut jamais malade. Je le trouvai un matin, au pied du lit, à l'heure de la gamelle, il venait de mourir, sans bruit et aucun signe précurseur.C'était un "galgo bravo" qui ne fit jamais l'ombre d'une attaque en course, toujours très régulier, et tellement acharné qu'il serait mort sur un parcours si nous n'avions pas arrêté nous-même ses compétitions à l'âge de 8 ans, arrêt devenu maintenant obligatoire.
JAEN-HINDIANA
CH TPO

JAEN-HINDIANA

JAEN - HINDIANA
Dessin de GLORIA
CH CS
CH TPO
Notre belle petite galga est née, entre Cordoba et Granada, à Jaén ("carrefour des caravanes" en arabe). Elle arriva en France en même temps que la Tula qui fit une belle carrière de course chez des amis et n'eut aucune descendance.
Comparé à Ersan, c'était vraiment la proincesse et le paysan! Mais si elle avait le charme de la féminité, elle en avait également le côté "peste"... Jamais elle n'attaquait en course mais il valait mieux être présent à l'arrivée car elle avait tendance à défendre son leurre , surtout avec ceux pour lesquels elle éprouvait une antipathie marquée, comme une certaine sloughi manteau noir. Le plus curieux était que parfois nous avions la même antipathie envers les propriétaires.
Contrairement à Ersan, elle était toujours très calme, ne manifestant aucune excitation sur les terrains de PVL ou les cynodromes. En la voyant aller au départ ou à la mise en boîte, personne ne pouvait supposer que cette galga allait faire de telles performances. Nous seuls savions ce qu'elle ressentait en posant la main sur sa poitrine afin de percevoir son rythme cardiaque accéléré.
Contrairement aux idées reçues, nous avons toujours débuté nos lévriers en PVL avant de les amener au racing, de même que nous ne les avons jamais "entraînés". La seule fois où j'ai essayé de le faire comme tous les gens qui s'en vantaient, mon lévrier "super-entraîné" a refusé de démarrer au Championnat, ayant été attaqué par un autre peu de temps auparavant. Détail comique: la musique choisie ce jour-là et largement diffusée était celle du..... Titanic !!
Douce et câline avec nous, elle préservait son indépendance et détestait la promiscuité, caractère commun à tous les galgos que nous avons eus, pourtant de lignées différentes.
C'était vraiment une chienne parfaite à laquelle nous étions tous profondément attachés..... jusqu'au jour où un assassin local, un de ces personnages haineux que l'on a parfois le malheur d'avoir comme voisin, a lancé du poison sur notre terrain.
C'est mon fils qui sortait les chiens en rentrant du collège et qui a vu la chienne immédiatement prise de convulsions après l'ingestion. Il appela à son secours tous les vétérinaires mais personne n'a jugé bon de se déplacer....
Je passerai sur la semaine qui a suivi..... C'est la première fois que j'ai vu pleurer mon mari......
Le Championnat de France à Longchamp
Jaen-Hindiana à Malaga
avec Tula
TULA CH TPO
Portées des N et des O

Portées des N et des O

PORTEE DES N
NAIFE (photo perdue)
NAYARIT
PORTEE DES O
OLMEDA CH TPO
Photo Gobillon
OSCURO resta chez nous
vice-champion du monde à Milan
OPALINA LSP
Finaliste CH d'Europe
OSCURO - OPALINA - OLMEDA
Après avoir bien commencé sa vie loin de chez nous, malgré une amputation de 20 cms de fouet comme son père, Opalina changea de domicile pour des raisons de santé et c'est tout à fait par hasard que nous avons eu la chance de la retrouver chez des amis qui l'avaient recueillie. Elle était stressée et couverte de plaies de léchage avec une oreille partiellement coupée. Il fallut un certain temps pour qu'elle retrouve la joie de vivre.
Elle va tranquillement sur ses 14 ans et malgré ses malheurs, a toujours gardé son bon caractère, surement hérité de son père.
EL LEGIONARIO CARBON-DULCE

EL LEGIONARIO CARBON-DULCE

EL LEGIONARIO CARBON-DULCE dit PACO
Je n'étais pas retournée à Tolède depuis 1972 , année où je rêvais des heures à regarder le soleil se coucher sur les remparts d'Avila, où je découvrais Cacèrès et tant d'endroits de cette Espagne que j'ai toujours aimée et qui n'était encore guère fréquentée par les touristes.
La Tolède d'autrefois est hélas devenue bien propre et organisée, elle y a perdu un peu de son âme, celle qui est dans le livre de Barrès "Greco et le secret de Tolède".....
Après Tolède, les touristes disparaissent et Talavera de la Reina est bien à l'écart en direction du Portugal.
C'est là, à l'élevage EL LEGIONARIO, que nous avons été choisir notre Paco, à présent âgé de 12 ans et qui avait alors 6 mois.
En fait nous en avions élu un autre sur photo mais c'est Paco qui a tout de suite retenu notre attention.

CH CS
Il n'avait jamais quitté sa meute et, bien que nous ayions pris Jaen-Hindiana avec nous, le retour fut épique! Les chiens n'étanrt pas admis à l'hôtel, nous avons passés les chiens par la fenêtre de la chambre, heureusement au rez-de-chaussée. Hélas il y avait une moquette confortable qui incita Paco à s'y soulager... Nous partîmes comme des voleurs...
De retour à la ferme, si tout se passait bien avec les autres, Nail le sloughi et mon Tchouk (barzoï) lui vouèrent immédiatement une antipathie sans ambiguîté! Le "peace and love" n'existe pas plus chez les chiens que chez les hommes et rien ne sert d'insister. Je n'ai personnellement aucun goût pour les batailles de chiens, et nous avons toujours prudemment séparés ceux qui ne se supportaient pas.
Quand on a du terrain et une grande maison, il est toujours possible de gérer la situation.


Les 3 machos....
CLINT-EASTWOOD
Première
rencontre
PORTEE DES U

PORTEE DES U

PORTEE DES U
Jour de canicule!
UNICA-ZOHRA
partie en Belgique
UNICA-LINDA
partie en Espagne
UASITA
URTADOR CH CS
UECA
PORTEE DES U SUITE

PORTEE DES U SUITE

PORTEE DES U - suite
UFANA

CH CS
CH TPO
LSP
Gloria et Ufana
moment de solitude!....
UNDOSA et UELVA sont restées chez nous
UNDOSA LSP
UELVA CH CS
Câlins de Galgos.....
LA PORTEE EN E
photo F. Graizely

LA PORTEE EN E

LA FILLE UNIQUE EN E
Barzoi et cie
Il n'est jamais facile de décider de faire une portée, et quand on a enfin fait le choix du mâle, il arrive que tout déraille à la dernière minute, alors que la période d'ovulation ne laisse que peu de temps. Il s'est trouvé que le mâle élu n'était pas disponible, ses propriétaires étant en voyage. Mon mari tenait beaucoup, surtout depuis qu'il se savait malade, à conserver sa lignée.
La consanguinité fait toujours peur, elle peut être la meilleure comme la pire des décisions.
Finalement, n'ayant pas le choix, nous avons donc marié Paco et Uelva. C'est sans surprise que j'ai appris qu'il n'y avait qu'un petit. C'est une des conséquences de ce type de génétique.
Par contre, la mise-bas m'inquiétait. Un seul petit profite beaucoup et risque d'avoir un poids conséquent, donc de sortir difficilement, surtout quand la mère est primipare.
La naissance d'Eltche a été une aventure stressante! Voir apparaître un petit bout de queue avec une patte, devoir essayer délicatement de faire glisser l'autre sans lâcher la queue, au risque de voir tout remonter, cela pouvant être catastrophique puisque le poche est déchirée....Bon, il vaut mieux en rire après, mais sur le moment,cela m'a paru très looooong! Tout doucement, au rythme des contractions, Eltche est arrivée et s'est immédiatement mise à ramper vers les tétines qu'elle allait pouvoir apprécier sans partage!
La chance était de notre côté et la petite promet d'être à la hauteur de sa lignée. Mais surtout, mon mari a pu la voir et la caresser avant de nous quitter, et cela n'a pas de prix.

Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux a toujours été ma devise, et Gloria a bien été inspirée par cette gestation unique!
A Donaueschingen avec sa
"marraine" Fabienne
Brevet de PVL avec Samir
au CLDS
Au cynodrome avec son "coach" Jerôme
photo F. Graizely
ELTCHE et UELVA
ELTCHE est donc destinée à continuer la lignée.......
Ma dernière portée de Galgos est donc prévue, si ce n'est en 2014, pour début 2015. Tout dépendra de dame Nature!
Cette année 2014 a paru la traduction que j'ai pris beaucoup de plaisir à faire de l'excellent livre de Claudia Gaede et Thomas Ebrecht sur le Galgo espagnol
Cet ouvrage existe donc à présent en allemand, anglais et français

BARZOIS

BARZOIS
LIENS
Notre première Barzoï: Elista de la Plaine de Luzais
décédée à 9 mois, écrasée à mes pieds par un chauffard ivre..........
FEDTCHENKA DES PRINCES DE KAZAN
Je ne voulais surtout pas une fauve, allez savoir pourquoi........ Le résultat fut, qu'une fois dans mes bras, je n'y pensais évidemment plus......
Fetdchenka ne m'appartenait pas, c'est moi qui était son bien, sa propriété, qu'elle défendait même quand il ne fallait pas!
Elle avait très bien compris que le vétérinaire servait à la soulager. Quand nous devions y aller elle courait pour entrer comme si elle disait "allez, dépêchez-vous, faites votre boulot!" Dès que tout allait bien, même scénario en sens inverse "maintenant, on fiche le camp, tout va bien"!!
Notre amour de zoï mourut à 12 ans dans nos bras.
TCHOUCK
Un mal-aimé à la croissance ratée et qui fut un des grands amours de ma vie. N'importe qui aurait fait euthanasier ce grand Barzoï devenu dangereux car il détestait la gent humaine, ce qui semble normal. Il craignait même une baguette de pain, attendant les coups!! Particulièrement grand, il n'avait jamais reçu la nourriture adéquate et a fini sa vie en marchant sur les métacarpes......On aperçoit déjà la déformation sur les photos
Le juge qui me l'a confirmé m'a dit à l'époque que ce chien était superbe et aurait pu devenir LE champion de l'année.... Peu importe, c'était surtout une personnalité exceptionnelle.
Les hommes n'avaient pas la cote et quand mon mari lui faisait une piqûre, je cachais la tête de mon zoï contre moi, Jo'l "plantait sa banderille" à l'espagnole et s'éclipsait!! A la fin de sa vie, Tchouck a compris qui était sa famille et nous aimait tous.
Il est parti au ciel à 11 ans, avec nous, un 1er janvier, et j'entends encore le vétérinaire stupide de l'époque à qui nous hésitions beaucoup d'emmener notre ami et qui s'énervait au téléphone; "Alors, il est mort ce chien ou vous venez??" Quelle idée aussi de mourir un 1er janvier....
Tchouck et Fedtchenka s'entendaient si bien qu'ils finirent par faire un couple!
J'avoue que j'avais vraiment envie d'avoir cette portée et que ce fut une très belle expérience! J'eus la chance d'avoir une petite portée de 5, ce qui n'est pas toujours le cas pour une race hélas très prolifique. Deux restèrent à la maison.
Tous confirmés, ils firent leur petite carrière mais surtout furent tous heureux.
MOISSEIEV
Jusqu'à 3 ans, âge auquel la croissance d'un barzoï est terminée, le caractère est encore celui d'un gros bébé, adorable avec tous, bêtes et gens. A 3 ans, tout change. C'est là que souvent les propriétaires se découragent. Ayant choisi le barzoï en général pour sa beauté, ils se retrouvent devoir composer avec un fort tempérament. Il y a ceux qui hurlent "à l'assassin" parce que leur barzoï aura trucidé un chat, les autres chercheront à "dominer" le "chien" qui comme chacun sait, doit rester à sa place! Je pense qu'on ne doit choisir une race qu'en se connaissant soi-même. Si vous êtes capable "d'écouter" votre barzoï et de ne pas lui imposer plus qu'il ne peut supporter, si vous êtes patient, calme, et que vous ne l'exposez à aucun ordre contradictoire, tout ira bien. Si vous employez la force, vous risquez de devoir faire face à un fauve et, hélas, le chien sera encore une fois la victime de votre bêtise. Aux USA, un concours ridicule récompensait le chien le plus féroce: le gagnant fut un barzoï qu'il fallut après euthanasier.....
Mais chaque individu est différent et tous les calculs génétiques auxquels vous font croire les pros n'y changeront rien. On peut sélectionner les phénotypes et, dans une certaine mesure, éviter de faire reproduire des barzoïs particulièrement sauvages, mais Dame Nature décide en dernier ressort!
Je n'ai jamais rencontré de barzoï plus gentil que Moïesseiev. Ayant attendu l'âge fatidique des 3 ans, rien n'a changé! Il aimait tout le monde, petits et grands, 2 ou 4 pattes! Jamais personne n'aurait pu le rendre méchant, même avec les pires traitements. Je pense qu'il se serait laissé mourir. Il a vécu une vie heureuse, dans l'ombre de son frère qui avait par contre un caractère bien trempé. Il cherchait à l'imiter mais ne réussissait qu'à nous faire rire. Il avait un don pour sourire de toutes ses dents, histoire de faire peur aux gens qui ne le connaissaient pas!
MOGUILEV
Le frère de "Moï" pour les intimes était vraiment l'opposé. De taille imposante, c'était vraiment le chasseur de loups! Ce n'était absolument pas le chien-de-show mais en PVL, il en étonna plus d'un. Il était né pour les grands espaces et nous a vite fait comprendre que notre ferme ne lui suffisait pas. Il était capable de passer n'importe où malgré sa taille. Il ne cherchait pas du tout à fuir, mais seulement à se balader! Il nous fit des peurs mémorables.
Je me revois encore, courant en nuisette un matin sur la route en l'appelant..... Un moment de grande solitude....! Une autre fois, rentrant très tard du travail, je suis repartie comme une idiote à sa recherche et, n'ayant aucun sens de l'orientation, mon mari le retrouva en une heure mais mit une heure de plus à me chercher..... Moï essayait parfois de le suivre mais il était la maladresse même, s'embourbant dans des endroits impossibles où il était facile à sauver! Notre crainte restant le danger des routes et les sympathiques paysans-chasseurs qui n'ont jamais cessé de nous guetter.
Moguilev semblait une force de la nature. Pourtant, à moins de 4 ans le cancer commença son horrible travail. Je ne sais pourquoi j'avais avec ce barzoï une complicité particulière, un amour vraiment spécial qu'il me rendait bien, un peu comme son père.
Sa mort fut terrible pour tous. Un matin, je l'ai traîné comme j'ai pu dehors pour qu'il puisse profiter de l'air. Il semblait inconscient. Soudain il a relevé la tête, passé sa patte autour de mon cou, me regardant dans les yeux, et il est retombé. C'était fini ......

RIMSKAYA des CROCS
de la MOLIERE
Le départ de Moguilev nous avait laissés, Moïsseiev et moi, dans un état de dépression tel que Jo'l décida d'aller chercher la petite Rimskaya.
Moïsseiev et la petite folle furent tout de suite inséparables!
C'était une petite chienne gaie, vive, qui adorait jouer avec les Sloughis. Câline et délicate avec juste une pointe de petite peste pour se faire respecter!
Elle amena beaucoup de joie à la ferme et même les Galgos étaient plus calmes. Très drôle, elle "persécutait" les autres! Très douée également pour les bêtises, elle nous faisait tellement rire qu'on ne pouvait rien lui dire.........

photo de Mariam
Moïsseiev, Tiamouna et Rimi en folie!!
En très peu de temps il ne resta quasiment plus rien des cache-vues, arrachés, décortiqués..... Mieux vaut prendre le parti d'en rire. D'ailleurs quand on a eu des enfants, on a déjà un bon entraînement!
BARZOI BIS
BB Moï ....

BARZOI BIS

BARZOI BIS
avant la tornade........
........... et après!
Le couple se créa tout à fait naturellement entre Moïesseiev et Rimi et par chance il n'y eut que 2 petits. L'un alla chez une amie et l'autre resta à la maison. Rimi eut une mise-bas exceptionnelle: elle était debout pendant que je lui donnais de petits bouts de fromage et si je ne m'étais pas précipitée, le premier chiot serait tombé par terre!
Le suivant arriva normalement dans le parc. Rimi fut une maman exemplaire, autant que l'avait été Fedtchenka.
A 7 ans Rimi déclara un mégaoesophage, malformation congénitale qui peut être diagnostiquée à 2 mois mais ne se déclare que longtemps après....Inopérable et malgré tous les soins possibles, notre Rimi fit une dilatation consécutive aux problèmes respiratoires liés à cette malformation. Contrairement aux Galgos et aux Sloughis, chez tous nos barzoïs, le coeur a heureusement fini par lâcher. Mais les Barzoïs vivent moins longtemps ce qui me fait dire que ce sont des "bêtes à chagrin"....
La complicité entre mère et fille fut constante jusqu'à la mort de Rimi et de même que Moïsseiev eut beaucoup de mal à surmonter le départ de son frère Moguilev, Tischka resta désemparée après le décès de sa mère.
TISCHKA
Tischka a hérité du caractère de son père. C'est un amour de barzoï qui n'a pas une once de malice, même pour les bêtises! Elle vient de déclarer, au début de sa 10ème année, la même maladie que sa mère, mais moins prononcée. C'est la raison pour laquelle j'ai bien du mal à finir ce site-souvenir.....
Tischka venant très délicatement faire connaissance avec Elidjah!
PLISSOU le cadeau de la St Valentin!
Ayant repéré une "mal-aimée", Jo'l décida sans m'en avertir d'aller la chercher afin de tenir compagnie à Tischka très affectée par la mort de sa maman.
Plissou avait été dressée à l'obéissance et tellement durement qu'il me fallut une année pour la "désintoxiquer" et lui faire prendre conscience de sa race. Rien ne m'agace plus que cette hyper-soumission qui ne laisse aucune liberté à l'animal et le tient prisonnier des ordres de son "maître". C'est bien pour cela en général que l'on aime les lévriers, pour leur indépendance.
Hélas elle avait vécu ainsi ses 4 premières années et malgré le caractère de Tischka elle n'eut jamais de vraie complicité avec elle. C'est la première barzoï que j'ai eue qui ne savait pas s'amuser. On l'avait "cassée"..... Elle vécut aussi heureuse que nous pouvions la rendre et est partie tout récemment à 12 ans. Eternelle bêtise humaine......
AIGA DES VIGNOBLES DE LA CANTERRANE
Aïga est surement le plus beau cadeau que me fit mon mari: une adorable petite Barzoï bien dans ses pattes, bien dans sa tête! Un vrai clown qui, dans sa 7ème année, est encore capable de faire des sottises, ce qui est une preuve de bonne santé.....
Elle craint la brutalité des Galgos mais s'entend à merveille avec les Sloughis. D'une excellente lignée de course, elle aurait pu faire une superbe carrière mais quelques enrtaînements soigneusement ratés par des personnes malveillantes l'ont découragée. Il est certain que la vraie chasse sur gibier vivant ne peut que stimuler mais en PVL il n'en est pas de même puisque tout dépend de la personne qui décide, pour le meilleur comme pour le pire!
Elles fit aussi des débuts très prometteurs en expos de beauté mais là, comme pour beaucoup de nos lévriers, c'est le banquier qui n'a pas voulu .....!!
Aïga est la preuve vivante de ce qu'un éleveur réellement passionné peut produire, loin du carnet de ventes et de bénéfices....
photo de Samir
JOURS HEUREUX
avec Jeanne Dumoulin
une grande amie-barzoï
LIENS
Voila, Tischka est partie au ciel en ce début 2013, juste avant de fêter ses 10 ans, après 5 ans de combat contre le mégaoesophage. Nous tous, éleveurs, portons la responsabilité des maladies génétiques......
Si j'avais pu savoir que Rimi était atteinte, jamais Tischka ne serait née. Mon amour de Barzoï est partie comme elle était: discrètement..... Heureusement le coeur a lâché.

LIENS

L I E N S
Je remercie mes enfants Mariam et Samir sans lesquels la vie ne vaudrait pas d'être vécue, tous mes amis très chers qui m'ont aidée dans des moments difficiles dont "ma soeur" qui se reconnaîtra.
Je n'oublie pas ceux qui sont déjà partis et qui sont dans mon coeur pour toujours, humains et animaux.
La plupart des dessins et pastels sont des oeuvres de Corinne CHOVET, alias GLORIA, propriétaire attentionnée de Ufana la Galga.
Beaucoup des plus belles photos sont de Fabienne GRAIZELY.

Susan BAMFORD (affixe DOOCLOONE), Françoise HEIDMANN
(affixe DE SLOUAZ), Rosy BACHTIGER (affixe EL DJERID), Christiane PROVENZANO (affixe CARITAS PALESIO),
Ulrich ROSENSWEIG (affixe SHUBA AL WARDA )
http://galgo.matacan.free.fr/
http://galgo.matacan.free.fr
http://www.sloughi-europe.net/
http://www.sloughi-europe.net/
http://www.el-djerid-sloughis.ch/
http://www.el-djerid-sloughis.ch/
http://caritaspalesio.chiens-de-france.com/
http://caritaspalesio.chiens-de-france.com/
http://slouaz.chiens-de-france.com/
http://slouaz.chiens-de-france.com/
et bien sur:
http://www.galgoes.com/
http://www.galgoes.com/
http://www.pawpeds.com/db/?p=gal
http://www.pawpeds.com/db/?p=gal
http://bunnyspark.e-monsite.com/
http://bunnyspark.e-monsite.com/
http://www.clds.fr/
http://www.clds.fr/
http://gloria-illustration.over-blog.com
http://gloria-illustration.over-blog.com
http://gloria-artetlevriers.monsite.orange.fr
http://gloria-artetlevriers.monsite.orange.fr
http://kikifana.over-blog.com
http://kikifana.over-blog.com
http://manializa.fr
http://manializa.fr
Sites de Gloria : dessinatrice et illustratrice
http://www.sloughi-world.de/
http://www.sloughi-world.de/
http://www.galgomania.com/
http://www.galgomania.com
http://www.sloughis.at/
http://www.sloughis.at/
http://www.sloughis.at/

2013 ....NEWS .......

2013 - 2014 .........NEWS ............
http://www.galgosdemontepodrido.es/index.html
On manque de mâles Galgos en France donc ceux qui y vivent sont très demandés !! Les pedigree tournent donc trop sur les mêmes origines, ce qui risque forcément d'aboutir à l'appauvrissement de la race.
Ces raisons m'ont amenée à chercher en Espagne où j'ai retrouvé (tout se passant bien sur par le net puisque je ne peux plus me déplaer) un Galgo que j'aime beaucoup: NERON. Ce dernier se trouvait chez Ivan BERNAL qui venait de faire une portée avec LOLA, une jolie chienne de carreras. Je ne pouvais pas trouver mieux! Le choix s'est porté sur BANDIDO, bientôt rebaptisé "IRUN", la lettre I étant celle de cette année 2013 et mon amie Christiane Provenzano était passée par Irùn pour aller chercher le nouveau chiot.
BANDIDO-IRUN vit donc chez elle, Christiane étant la "maman" toute désignée pour faire la carrière de show et de travail du petit. Né le 2 Février, Il a à présent 8 mois et c'est le futur "mari" de ELTCHE. Mais nous n'en sommes pas là ............
BANDIDO
DE MONTEPODRIDO
8 mois
11 mois
17-10-2013
Meilleur jeune à l"Eurodogshow
COURTRAI (Belgique)
1 an1/2
27-04-2014
Excellent Meilleur jeune à
IRUN (Espagne)




Elevage De SLOUAZ
9 chiots étant nés à l'élevage De Slouaz de l'union de Cheikh-Malik avec Elouizia des Hammadates de Merzougha, un nouveau Sloughi est venu s'ajouter à la famille. Son arrivée n'ayant pas été prévue, il avait été nommé Ibn-Malik (fils de Malik) mais dès lors qu'il était chez nous, il devenait impossible d'avoir à appeler ..... 2 Malik! Son surnom est devenu I-Bis ou Ibis!
Ailleurs, Chadia et Camil ont été à l'origine de 2 portées (Bérondière)
En Serbie une portée a été faite avec Chebkali et Bashira Ag Dalvit à l'élevage BALKAN KENNEL (www.sloughi-balkan.com)
En ce qui me concerne, je n'aurai plus de portée de Sloughis. Il est devenu impossible en élevage comme dans beaucoup d'autres domaines de réaliser sa passion. Tout est devenu commercial. Si on ajoute la vanité à l'appat du gain, il est certain qu'il n'y a plus de place pour les rêveurs.......
Photo Von Ochotnikov

presentation

Entreprise à votre service


Entreprise cultive son expertise grâce à une équipe de conseillers possédant une expérience pluridisciplinaire. Cette dernière est indispensable à la maîtrise d'un métier qui fait appel à de nombreuses compétences et exige le respect de règles propres à son activité. Ses qualités d'écoute et d'analyse sont primordiales. Elles permettent de vous proposer les stratégies d'actions adaptées à vos objectifs. Disponible, votre conseiller répondra au mieux à vos interrogations. Votre conseiller est également votre interlocuteur pour toutes vos opérations. Cherchant à anticiper les évènements, il prendra contact avec vous lorsqu'il aura eu connaissance d'une situation susceptible de faire évoluer les choix que vous aurez retenus.
Entreprise

_accueil
_presentation
_offre
_contact
Entreprise
00 00 00 00 00
LES NEWS :